Présentation

Contexte

Créé en 2012 à Bruxelles, le G3 regroupe trois grandes universités francophones, l’Université de Montréal, l’Université de Genève et l’Université libre de Bruxelles, unies par une volonté de collaboration dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et des services à la société. Ce partenariat vise à développer de nouvelles collaborations qui serviront de référence dans la Francophonie. Le G3 a soutenu la création d’une alliance entre chercheurs et praticiens des trois universités autour de la thématique de la migration et de la naissance. En février 2017, se tenait à Bruxelles un premier colloque qui visitait ces enjeux dans une approche pluridisciplinaire, croisant les regards de la recherche, du terrain et des politiques (https://perinatmigrant.sciencesconf.org).

Le colloque a eu lieu à Montréal les 16 et 17 mai 2019. Il visait à explorer les environnements sociaux entourant la grossesse en contexte de migration, particulièrement au niveau des conditions de travail et des politiques sociales. Les problèmes méthodologiques liés à la mesure et à l’analyse du phénomène étaient aussi abordés.

Le colloque s'est tenu dans les locaux de la Direction de la santé publique, en plein cœur du Parc Lafontaine à Montréal. Le 16 mai, des présentations en plénière* alternaient avec des sessions en parallèle. En clôture de journée, un panel avec des décideurs chargés de politiques ou de programmes visant les migrantes enceintes ont échangé sur la faisabilité d’implanter les pratiques illustrées dans les présentations formelles ainsi que dans les échanges avec les participants. Le 17 mai a été consacré à approfondir les échanges entre chercheurs afin de développer des collaborations concrètes.

(*Les conférences plénières ont donné lieu à une captation audiovisuelle.)

Les objectifs de ce colloque étaient :

1) Partager lexpertise des universités afin de mieux comprendre comment l’environnement social, notamment la précarisation du travail et les politiques sociales interagissent et ont un impact sur la santé des femmes migrantes et de leurs enfants,

2) Croiser le regard de la recherche, du terrain et des politiques autour de cette question,

3) Placer la question de la santé autour de la naissance en contexte de migration à l’agenda des différents acteurs concernés au niveau politique, de terrain et de la recherche

Publics concernés 

Les chercheurs de différentes disciplines en lien avec les migrations, la santé périnatale, le travail précaire et les politiques sociales : santé publique, médecine et sciences infirmières, sciences sociales, droit, psychologie, etc.

Les acteurs de terrain : professionnels de santé (généralistes, gynécologues, sages-femmes, infirmiers, etc), travailleurs sociaux, associations représentant les migrants et les travailleurs précaires, etc.

Les décideurs : Ministères et instances concernés, élus locaux et régionaux, etc.

Les étudiants d'horizons divers : santé, sciences humaines et sociales, droit, etc. 

 

Gratuité de l'inscription  

Convaincus de l'importance d’offrir les meilleures conditions aux migrants, surtout pendant la période entourant l’arrivée d’un enfant, la contribution de la Fondation Lucie et André Chagnon a permis d’ouvrir le colloque au plus grand nombre de participants en assurant sa gratuité. La Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal a mis ses locaux à disposition pour la tenue de l'événement.

 

           

  Image associée

           

 

 

 

 

e
Personnes connectées : 1